Puydemaud, commune de La Chapelle-Montbrandeix, entouré de jardins anglais et dominant une belle pièce d'eau, est dans une position fort pittoresque.

Léonard de Lambertie, fils de Jean l'auteur de la branche de Marval, qui était né en 1600, en devint propriétaire, conjointement avec son frère Gabriel, par acte passé au château de Marval, le 20 novembre 1626, lors du partage de la succession de leur mère Catherine de Montfrebeuf.

Léonard de Lambertie, écuyer seigneur de Puydemaud, fut curé de Marval et vivait encore à la fin de l'année 1663 : il restaura et agrandit la propriété de Puydemaud et construisit le château tel que nous le voyons aujourd'hui et que le représente la gravure. La porte et les mansardes sont ornées de quelques sculptures dans le goût de l'époque. Les bâtiments de servitude, terminés par une grille et un portail en fer, forment au devant une belle cour et portent à leurs angles des tourelles en cul-de-iampe, construites avec une grande hardiesse et du meilleur effet. A la mon de Léonard de Puydemaud ce châleau resta à son frère Gabriel l'auteur de la branche du Bouchot et de Saint-Martin-Lars.

Pendant la Révolution la terre de Puydemaud fut affermée par arrêté du département du 13 nivôse, an VI. Elle fut cependant rendue à son propriétaire. Emmanuel-François de Lambertie la vendit (le château et huit domaines), par acte du 12 juin 1807 passé devant Thion, notaire à Paris, à Etienne-Paul Pioc-Dutreix. La fille de ce dernier, Julie-Thérèse Pioc-Dutreix, l'apporta en se mariant au vicomte Auguste-Xavier Sallain du Saillant, dont la fille unique Marie-CamilleSidonie a épousé, en 1839, M. Jean-Frédéric Gaillard de Vaucoucourt. À la mort de ce dernier elle a été vendue au tribunal de Périgueux, le II octobre 1876, à M. Jean-Bapliste-Chéri Chemison-Dubois, ancien receveur des domaines.